31/10/2007

NORDINE BEN ALLAL ARRETE + SURNATUREL + ONG

Salut les amis, pas grande chose à dire au point de vue footballistique aujourd'hui!! Quelques infos importantes de dernières minutes:

 

- Nordine Ben Allal vient d'être arrété aux Pays-Bas

- Vue sur le site de http://www.dhnet.be/:

*******************************

Les 103 enfants en majorité des Tchadiens avec des parents (Paris) (30/10/2007 14:10)

Les 103 enfants que l'association l'Arche de Zoé a tenté d'embarquer en France à Abéché sont en majorité "tchadiens avec des parents tchadiens" et non des orphelins du Darfour, a déclaré mardi un conseiller du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. "Il s'agit en majorité -- et vous verrez que ce sera confirmé par les organisations internationales -- d'enfants tchadiens avec des parents tchadiens au Tchad", a déclaré le conseiller spécial du ministre des Affaires étrangères, Eric Chevalier, à la radio privée RTL. "Vous verrez très rapidement arriver des chiffres, dont je ne peux pas donner la teneur parce qu'ils ne sont pas confirmés définitivement, mais qui montrent clairement que la plupart des enfants sont des enfants tchadiens, que la plupart de ces enfants ont des parents", a-t-il souligné. De son côté, la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Pascale Andréani, a déclaré à la presse que "selon de premières informations, il y aurait beaucoup d'enfants tchadiens et beaucoup ne seraient pas orphelins". (GFR)


© BELGA
PARIS 30/10 (BELGA)

**********************************

Si nous ne pouvons plus faire confiance aux organisations caritatives, à qui pourrons-nous encore faire confiance??????

Voici deux histoires qui donnent la chaire de poule (émouvantes):

***********************************

Une belle histoire, lis-la j'en ai eu le frisson

Voici !!!

Un homme en état d'ébriété conduit une Oldsmobile. Il semble qu'il a passé sur une lumière rouge ce qui a causé un accident impliquant six voitures.

Sur cette route, se trouvent des corps et du sang partout des sirènes brisent le silence, annonçant qu'il y a de la mort dans l'air. Au-delà des bruits, on entend une mère crier, emprisonnée dans sa voiture sa plainte se faisait entendre et tranchait au travers tous les autres bruitS

Oh mon Dieu, s'il vous plait sauvez mes garçons. Elle essayait de libérer ses mains qui étaient coincées et se débattait afin de se sortir de là. Mais un morceau de métal l'empêchait de bouger et la gardait prisonnière dans la voiture.
Malgré tout, ses yeux se tournent vers l'arrière où ses garçons étaient. Mais tout ce qu'elle voyait était de la vitre
cassée deux sièges d'enfants complètement écrasés et ses deux jumeaux introuvables. Elle ne les entendait pas pleurer et elle priait afin qu'ils aient été éjectés de la voiture.

Oh mon Dieu ne les laissez pas mourir !

Un pompier arrive et la libère et quand ils ont cherché à l'arrière de la voiture, aucun enfant n'y était. Les ceintures de sécurité étaient intactes et ils croyaient que la mère hallucinait à cause du choc et qu'elle devait voyager seule.

Alors qu'ils se retournent pour la questionner, ils découvrent qu'elle était partie et un policier l'a vue courir en folle.

Elle criait au travers tous les bruits alentours, suppliant tout le monde:

S'il vous plait, aidez-moi à trouver mes garçons

Ils ont quatre ans et portent des chemises bleues, leurs jeans sont bleus aussi ...
Un policier s'écrie: Ils sont dans ma voiture ! ! !

Ne vous inquiétez pas, ils n'ont pas une égratignure. Ils m'ont dit que leur papa les a mis là leur a donné un cornet. Il a dit d'attendre après leur maman qui viendrait les chercher pour les amener à la maison.
J'ai cherché partout mais je n'ai pas trouvé leur papa. Il a probablement quitté les lieux je pense et c'est très inquiétant.

La maman voyant ses enfants s'empressa de les prendre dans ses bras. Essuyant ses larmes, elle dit au policier:
« Monsieur, il ne peut pas avoir quitté les lieux...voyez-vous, car il est décédé depuis un an déjà»

Le policier la regarde, complètement ahuri, et lui demande, perplexe: Comment cela peut-il être possible ?

Les enfants, de répondre: Maman, papa est venu et il a laissé un baiser pour toi. Il nous a dit de ne pas nous inquiéter que tu serais correcte et nous a déposé dans cette belle voiture avec les belles lumières qui clignotent. Nous voulions qu'il reste avec nous parce qu'il nous manque tellement mais maman, il nous a serré dans ses bras et nous a expliqué qu'il devait partir et qu'un jour, on comprendrait. Il nous a aussi dit d'être sages, et nous a demandé de te dire qu'il veillait sur nous.

La maman n'avait aucun doute que les enfants disaient vrai, se rappelant les derniers mots de son mari : « JE VEILLERAI SUR VOUS ! »

Le pompier ne pouvait pas s'expliquer comment, avec cette voiture complètement écrasée, que ces trois personnes étaient encore vivantes et sans blessures !

Le rapport du policier décrivait ceci très clairement: UN ANGE EST PASSÉ CE SOIR SUR LA ROUTE 109
Lisez cette petite prière qui ne dure que sept secondes répétez-là et voyez comment Dieu agit :

MON DIEU, JE T'AIME ET J'AI BESOIN DE TOI.
SOIS PRÉSENT DANS MON COEUR ET PROTÈGE MA
FAMILLE, MA MAISON, MES AMIS ET PROTÈGE-MOI AUSSI.
AMEN.

Envoie ce message à sept personnes (sauf toi et moi)
Et peut-être que demain tu recevras une aide précieuse.
Et n'oublie pas que Lui qui a un millier d'amis, n'en oublie pas un.
Ce matin quand Dieu a ouvert la porte du ciel, il m'a vu et m'a demandé:
Mon enfant, quel est ton plus grand voeu aujourd'hui ?
Je lui ai répondu: S'il vous plait mon Dieu, prenez soin de la personne qui lit ce message, sa famille et ses amis précieux. Ils le méritent et je les aime tellement.
L'amour de Dieu est comme l'océan. Tu peux le voir commencer, mais tu ne vois jamais la fin.Ce message fonctionne dès la journée où tu le reçois. Voyons donc maintenant si c'est vrai.

Tu sais LES ANGES EXISTENT mais parfois, comme ils n'ont pas tous des ailes, nous les appelons aussi:
NOS AMIS !

Envoie ceci aux amis qui te tiennent à coeur...

***********************************

Cela va te prendre quelques minutes de ton temps si précieux . . .
 
   Alors je ne vais pas t'écrire 1 millions de mots pour te convaincre mais simplement te dire :
 
   - " Lis bien cette histoire et retournes la moi . . .
 
  Tu sauras pourquoi plus bas . . . . . "
 
    Dans un magasin je me suis retrouvée dans l'allée des jouets.
 
   Du coin de l'oeil, j'ai remarqué un petit garçon d'environ 5 ans, qui tenait une jolie poupée contre lui.
   Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui.
 
   Je me demandais à qui était destinée la poupée.
 
   Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui :
 
   - " Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ? " 
 
   La dame lui répondit avec un peu d'impatience :
 
   " Tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter  ". 
 
   Puis sa tante lui demanda de rester là et de l'attendre quelques minutes, puis elle partit rapidement.  Le petit garçon tenait toujours la poupée dans ses mains.
 
   Finalement, je me suis dirigée vers lui et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée.
 
   - " C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout pour Noël, elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait ".
 
   Je lui dis alors qu'il allait peut-être lui apporter, il me répondit tristement:
   - " Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite soeur se trouve maintenant...
   Il faut que je donne la poupée à ma maman
pour qu'elle la lui apporte ".
 
   Il avait les yeux tellement tristes en disant cela.
 
   - " Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite soeur".
  
   Mon coeur s'est presque arrêté de battre.
 
   Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit:
 
   - " J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite. Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin ".
 
   Puis il m'a montré une photo de lui, prise dans le magasin, sur laquelle il tenait la poupée en me disant:
 
   - "Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça, elle ne m'oubliera pas .
   J'aime ma maman et j'aimerais qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite soeur".
   Puis il baissa la tête et resta silencieux.
 
   Je fouillais dans mon sac à mains, en sortis une liasse de billets et je demandais au petit garçon :
 
   -  " Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs ?
 
   - " OK " , dit-il,  " Il faut que j'en ai assez ".
 
   Je glissais mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter.  Il y en avait amplement pour la poupée et même plus.

   Doucement, le petit garçon murmura :
   - " Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous ".
 
   Puis il me regarda et dit:
   - "J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à ma petite soeur.
 
   Il a entendu ma prière. Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui demander.
 
   Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche.
   Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches..."
 
   Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignais en poussant mon panier.
   Je terminais mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais commencé.
 
   Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon.
 
   Puis, je me suis rappelée un article paru dans le journal quelques jours auparavant
qui parlait d'un conducteur en état d' ivresse qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa fille.
 
   La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée. 
   La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur.
   Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon ?
 
   Deux jours plus tard,  je lus dans le journal que la jeune femme était morte.
 
   Je ne pus m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et de me rendre au salon mortuaire où était exposée la jeune dame.
 
   Elle était là, tenant une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin.
 
   J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours.
 
   L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa soeur était tellement grand, tellement incroyable et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé...
 
  
 
 
   Maintenant, tu as deux choix :
 
   1)  Envoyer ce message à tes contacts
   2)  Faire comme si tu l'avais pas lu et qu'il ne t'avait pas touché.
 
 
  Si tu l'envoies, peut-être que tu empêcheras quelqu'un de conduire après avoir consommé de l'alcool et peut être que tu remettras en place sa vision de la vie.
 
 
J' ESPÈRE QUE TU FERAS COMME MOI : 
 
 C'EST A DIRE QUE TU L'ENVERRAS A TOUS TES AMIS ! ! ! !
 
    Sans commentaire.....

***********************************

Bisous! A demain!

 http://meriemque.skyblogs.be/

Les commentaires sont fermés.